22 Apr 2017

Michael Schenker Fest Live In Tokyo

Michael Schenker Fest Live In Tokyo
In-akustik
Note : 5/5
Genre : Guitar Hero
Certains vont dire : encore un Live de Michael Schenker ! C'est vrai que depuis quelques années ce guitariste prend un malin plaisir à publier quasiment systématiquement un souvenir sonore et visuel de sa dernière tournée... Sauf que là c'est véritablement d'un concert événement qu'il s'agit !

En effet notre Guitar Hero a décidé de faire quelques Happenings, dont celui-ci au Japon, avec les 3 chanteurs les plus représentatifs de sa longue carrière solo. Il a ainsi invité Gary Barden, la voix originelle du MSG, qui a participé aux albums "The Michael Schenker Group" (1980), mon préféré "MSG" (1981) puis "Built To Destroy" (1983) et aux tournées correspondantes. Il a aussi, et c'est plus surprenant quand on connait leurs relations de l'époque, réussi à emmener avec lui Graham Bonnet, le légendaire chanteur de Rainbow Post-Dio, qui avait officié sur l'album "Assault Attack" (1982) avant d'être très rapidement éjecté pour incompatibilité d'humeur et remplacé pour la tournée par ...Gary Barden ! Enfin il a obtenu que Robin Mc Auley, son alter ego des années Mc Auley Schenker Group de 1986 à 1993, soit lui aussi de la partie.


Question musiciens on a ici les meilleurs puisque Chris Glen et Ted Mc Kenna sont de retour à la section rythmique. Même si c'était un vrai plaisir de voir Michael avec la Scorpions Team composée de Francis Buchholz et Herman Ze German ces dernières années, je dois dire que Ted est toujours aussi impressionnant de précision et de puissance avec ses baguettes et Chris, avec sa bonhommie et son humour contagieux, accomplit un travail phénoménal à la basse. Aux guitares et aux claviers, on retrouve Steve Mann des débuts du Mc Auley Schenker Group qui épaule le Lead guitariste sans faillir.

L'homme à la Flying V ayant toujours eu un fort succès au pays du Soleil Levant, il était normal qu'il enregistre son Live à Tokyo devant un public nombreux et enthousiaste de 5000 fans !

La formule a été de partager le concert en 3 parties, chacune dédié à un des 3 vocalistes, le tout entrecoupé des morceaux instrumentaux les plus charismatiques de sa carrière et avant de terminer sur un triplé d'U.F.O. .

Après l'intro "Searching For Freedom" de la période récente Michael Schenker's Temple Of Rock pendant laquelle le public japonais se lève respectueusement, on passe au vif du sujet avec le très apprécié et instrumental "Into The Arena". Ensuite, à tout seigneur tout honneur, c'est l'excellent Gary Barden qui a le privilège de lancer les hostilités vocales avec rien moins que 5 hits de la grande période du MSG : le toujours très Hard "Attack Of The Mad Axeman", "Victim Of Illusion" dans une version survitaminée, "Cry For The Nations" repris en choeur par les Nippons, le plus rare mais néanmoins fantastique "Let Sleeping Dogs Lie" et l'incontournable "Armed And Ready". Notre homme s'en sort très bien et sa voix est toujours puissante et claire !

Dommage que la chanson "On And On" n'ait pas les faveurs du groupe mais on ne peut pas tout avoir ! S'ensuit l'instrumental "Coast To Coast" qui sera la seule allusion de Michael à ses ex-collègues de Scorpions avec lesquels il n'entretient pas les meilleures relations ces temps ci...

C'est maintenant Graham Bonnet qui investit la scène pour 3 extraits de "Assault Attack" : le morceau titre, "Desert Song" et "Dancer" que notre vocaliste aux cheveux courts interprète toujours sur sa tournée solo que j'ai eu la chance de voir récemment au Pacific Rock de Cergy. Graham a l'air très heureux d'être sur scène d'autant qu'il n'avait pas eu la chance d'interpréter ces classiques Live à l'époque pour cause de licenciement éclair ! Il chante bien, s'amuse beaucoup avec ses camarades musiciens et se rapproche même de Schenker comme pour dire tout est pardonné... Un "petit" "Captain Nemo" de derrière les fagots très applaudi avant la venue du 3ème larron, Mr Mc Auley. 3 chansons pour lui également mais ce n'est pas la période que je préfère car trop FM et molle du genou à mon goût. Je dois avouer que la voix de Robin n'a quasiment pas changé avec le temps. J'avais d'ailleurs eu l'opportunité de voir le Mc Auley Schenker Group en 1988 à Bercy en 1ère partie de Def Leppard mais je n'en garde pas un souvenir impérissable ! J'ai personnellement toujours préféré sa période Grand Prix dont j'avais acquis le premier album en K7 (!) au début des années 80 en Angleterre. En tous cas c'est à lui que revient la responsabilité d'interpréter les morceaux d'U.F.O. "Shoot Shoot" et "Rock Bottom" et il s'en sort très bien, même si la voix de Phil Mogg est inimitable, avant d'être rejoint par Gary et Graham pour un "Doctor Doctor" d'anthologie...

Ce Live disponible en double-CD, vinyle, DVD et Blu-Ray est en tous cas incontournable pour les fans du guitariste allemand d'autant que pour le moment aucune date du Schenker Fest n'est annoncée  dans l'hexagone... Espérons que Michael viendra un de ces jours avec ses 3 acolytes par chez nous !
Chronique d’Olivier Carle

Merci à Elodie Jouault de Him-Media.

Cette chronique est une nouvelle fois dédiée à Guillaume B. Decherf avec qui j'avais eu la chance d'aller voir Schenker au Forum de Vauréal et qui aurait sans aucun doute aimé ce Live notamment "Coast To Coast" qu'il affectionnait particulièrement...  

 

 

 




0 commentaire(s)