03 Feb 2018

Accept @ Paris !


Accept à L’Elysee Montmartre le 01 février 2018.

1 mois et demi après le passage d’Udo à La Machine avec son Show spécial Accept, c’était au tour de son groupe d’origine de fouler les planches de l’Elysée Montmartre. Il est clair que le groupe allemand attire beaucoup plus de monde que son Leader historique, notoriété oblige ! On allait donc pouvoir comparer les 2 prestations et il semble que ce duel tourne pas mal à l’avantage de la bande à Wolf et Peter

Mais n’oublions pas tout d’abord de mentionner l’excellente première partie de cette date à savoir les Californiens de Night Demon qui accompagnent Accept sur toute leur tournée européenne baptisée « Rise Of Chaos ». Le trio de Ventura  fait lui la promotion de son dernier album « Darkness Remains ». Ce groupe existe depuis 2011, ce qui parait surprenant au premier abord car on dirait une formation issue de la NWOBHM et qui serait restée cachée depuis près de 40 ans. En fait les 3 membres de Night Demon sont des grands fans de cette période bénie du Hard & Heavy anglais et s’inspirent énormément de Diamond Head, Raven, Tygers Of Pan Tang et consorts… Ce qui n’est pas pour me déplaire ! En 45 minutes chrono, ces Américains survoltés revisitent donc leurs 2 albums à grands coups de riffs et de soli ravageurs. De « Curse Of The Damned », titre éponyme du 1er album, à « Screams In The Night » en passant par « Life On The Run » et « Black Widow », Night Demon frappe très fort et gagne sans conteste de nouveaux adeptes qui ne s’attendaient pas à une entrée en matière de cette qualité musicale et sonore… On a même droit à un hommage bienvenu à Lemmy et Motörhead avec quelques minutes d’ « Overkill » et la venue sur scène de leur mascotte squelettique baptisée Rocky que ne renieraient pas Grave Digger ou Maiden ! Une bien agréable surprise en tous cas que cette prestation haute en couleur de Night Demon

Et maintenant place au groupe culte du Hard Allemand : Accept. C’est mon 6ème rendez-vous avec les Teutons. Je les avais découverts sur scène en 1ère partie de Maiden en 1984 à Annecy pour la fin de la tournée « Balls To The Wall », toujours avec Udo à l’époque donc ! C’est la raison pour laquelle j’ai un attachement particulier pour cet album et son titre éponyme qui reste le point d’orgue de leurs concerts et ce sera encore le cas ce soir… Je les ai revus 2 ans plus tard au Zénith avec grand plaisir pour la tournée « Russian Roulette » avec Dokken en 1ère partie et cela reste encore un excellent souvenir d’autant qu’ Udo devait les quitter peu de temps après. Ensuite ce ne sera que 25 ans plus tard pour le Blood Of The Nations Tour avec le nouveau chanteur : Mark Tornillo, dans cette même salle mais ancienne version, juste avant l’incendie de triste mémoire qui ravagea l’EM en 2011 ! Un petit tour au Hellfest en 2013 avec « Stalingrad » puis la dernière fois au Trianon en 2015 pour la tournée « Blind Rage », Stefan Schwarzmann et Herman Frank seront partis entre temps, remplacés par Christopher Williams et Uwe Lulis.

Pour cette tournée 2018, c’est donc la même formation qu’en 2015 qui vient nous présenter le « petit » dernier « The Rise Of Chaos »… De la formation originelle, ne reste plus que le duo Wolf Hoffmann/Peter Baltes et ce sont essentiellement ces deux-là qui font le Show même si Mr Tornillo fait toujours tout son possible pour faire oublier Udo ! Quant à Uwe et Christopher ils restent nettement en retrait mais remplissent pleinement leurs fonctions respectives. Pas de flammes ou d’explosions pour ce Show millimétré mais beaucoup de jets de fumée et une scène décorée de façon militaire, genre Bunker avec gyrophares et boules à facettes ! La Setlist pioche allègrement dans une dizaine d’albums de la carrière de près de 50 ans du groupe. C’est bien évidemment le tout dernier qui est le plus représenté avec notamment le très Heavy titre éponyme « The Rise Of Chaos », le percutant « Die By The Sword » qui ouvre l’album et le concert,  le « tube » en puissance « Koolaid » et deux autres brûlots. A tout seigneur tout honneur c’est « Restless And Wild » de la grande époque qui vient en second avec le célèbre titre éponyme repris en choeur, le non moins apprécié « Neon Nights » et son riff Sabbathien et les toujours très appréciés « Fast As A Shark » et « Princess Of The Dawn ». Il y aura aussi l’incontournable « Metal Heart » au rappel, le plus rarement joué « Objection Overruled » qui sonne très AC/DC avec un exceptionnel duel entre Peter et Wolf pour lequel nos compères vont faire preuve d’une grande complicité, le fantastique « Up To The Limit » qui reste mon préféré de l’album « Metal Heart » et bien sûr le très attendu « Balls To The Wall » qui clôturera le Show. Rien à redire sur le choix des 22 morceaux, c’est du premier choix ; seul le Boléro de Ravel que Wolf avait enregistré pour son album « Classical » était sans doute dispensable car on aurait préféré un bon vieux solo de guitare bien incisif à la place…

 Au final ce concert à l’Elysée Montmartre restera un grand cru parmi les nombreuses visites des Allemands à Paris et les mines réjouies des spectateurs présents le confirmeront amplement ! On attend maintenant fermement le retour d’Accept au Hellfest cet été avec une Setlist et une ambiance de folie ! See You In June
Live Report d'Olivier Carle

Merci à Valérie Reux et Nuclear Blast.

 

 




0 commentaire(s)