10 Mar 2018

Albert Lee @ Paris au New Morning !

https://img.youtube.com/vi/G3jdaIb_waA/hqdefault.jpg

Live Report d’Albert Lee au New Morning le 6 mars 2018.

Après Robin Trower en janvier, c’est un autre Guitar-Hero légendaire qui vient nous rendre visite en ce mois de mars 2018 : Albert Lee. J’avais découvert en Live ce musicien d’exception il y a 20 ans au Bataclan avec Bill Wyman & The Rhythm Kings et j’avais été fort impressionné par le talent de ce roi de la six-cordes… Je l’ai revu avec son propre groupe (Hogan’s Heroes) au Plan en 2011 et c’était de nouveau un excellent moment de Country/Blues/Rock !

Pour ce concert au New Morning, Albert s’est adjoint les services de 3 jeunes musiciens qui pourraient aisément être ses petits-fils… Une section rythmique solide et un claviériste très talentueux sont donc de la partie pour ce Show en 2 Sets d’environ 1 heure chacun.

Albert Lee va revisiter sa riche histoire musicale de près de 60 ans sachant qu’il fête cette année ses 74 printemps ! Ce voyage nous emmènera auprès des diverses Stars que le guitariste a côtoyées depuis 1959. Il y aura ainsi Buddy Holly, on connaît la passion d’Albert Lee pour ce musicien mort trop jeune et il ne manquera pas de nous rappeler qu’il a participé personnellement à 3 albums des CricketsLee nous parlera aussi d’Emmylou Harris qu’il a accompagnée au milieu des années 70 avec une poignante version de « Wheels » des Flyin’ Burrito Brothers. Petit passage également par les Everly Brothers qu’il a accompagnés pendant plus de 20 ans avec le sublime « No One Can Make My Sunshine Smile».

Au chapitre Rock ’n’ Roll, Albert Lee rendra hommage une nouvelle fois aux Everly avec « Rock Around With Dolly Bea », à Carl Perkins avec « Restless », Fats Domino avec « I‘m Ready » et à Chuck Berry pour un « Back In The USA » d’anthologie. Mon morceau préféré restera le divin « Spellbound » de Paul KennerleyRay Charles sera aussi de la partie avec l’entraînant « Leave My Woman Alone » !  Petit clin d’œil à Eric Clapton qu’il a également secondé à la guitare avec la trop brève intro de « Layla ». Albert Lee revisite également son répertoire Country qu’il affectionne particulièrement : « Mexico » de Hoyt Axton ou le très beau « Song For The Life » de Rodney Crowell. Grand moment également quand Mr Lee se met au piano pour un superbe « Highwayman » de Jimmy Webb enchaîné au magnifique « Till I Gain Control Again » (Rodney Crowell). Et quel moment magique que cette reprise d’un de ses héros, Glen Campbell récemment décédé, avec  « A Better Place » qui pourrait presque nous arracher une larme… Le concert s’achèvera, comme souvent avec l’homme à la Telecaster, avec un « Tear It Up » de Johnny Burnette qui met tout le monde d’accord s’il en était encore besoin !

Merci à Veryshow d’avoir programmé ce guitariste sous-estimé dans cette salle intimiste qu’est le New Morning afin que nous puissions profiter de son talent dans d’excellentes conditions visuelles et auditives. Albert Lee nous l'a promis, il reviendra, et on attend cela avec impatience !
Live Report d’Olivier Carle

Merci à Marie Monrose et à Simon Turgel.




0 commentaire(s)