15 May 2018

The Dead Daisies Au Trabendo !

https://img.youtube.com/vi/mz7VHlkI-fY/hqdefault.jpg


The Dead Daisies Au Trabendo 2018 !

Retour au Trabendo pour les Dead Daisies en ce mois de mai moins d’un an et demi après leur dernière prestation en ce même lieu… Il faut croire que la salle leur plait. La dernière fois c’était en ouverture de The Answer alors que là ils sont en vedette, nette progression donc d’autant que la salle est pleine à craquer !

Il fait très chaud dans le Trabendo ce soir et le Set promet d’être torride. Seul changement de Line-Up par rapport à la dernière fois, Deen Castronovo de Journey a remplacé Brian Tichy de Whitesnake. Pour le reste on retrouve l’excellent John Corabi au chant, Doug Aldrich et David Lowy aux guitares et le sautillant Marco Mendoza à la basse…


Le groupe attaque fort avec le titre qui ouvre le dernier album « Burn It Down » à savoir le très Heavy « Resurrected ». John est très en voix et les musiciens sont au taquet pour ce concert parisien. S’ensuit le non moins pugnace « Rise Up » qui démontre si besoin est que les Dead Daisies vont maintenir la pression ce soir…

Retour ensuite à l’album précédent avec le titre éponyme « Make Some Noise » qui obtient toujours un succès certain auprès du public chauffé à blanc ! Doug se déchaîne sur sa guitare et a l’air toujours plus à l’aise au sein de ce groupe, en tous cas beaucoup plus que du temps de Dio ou de Whitesnake


« Song And A Prayer » issu également de « Make Some Noise » fait baisser légèrement la fièvre mais elle repart ensuite de plus belle avec le tout récent « Dead And Gone » pour lequel les chœurs du public sont requis à coup de « yeah, yeah »

C’est l’excellent « Mexico » de l’album de 2015 « Revolucion » qui prend maintenant le relais pour le plus grand plaisir des fans qui connaissent les paroles par cœur. Ce morceau est un véritable « Crowd Pleaser » que le groupe ne manque jamais de jouer !

Promotion du dernier album oblige, c’est « What Goes Around » qui déboule sans crier gare et ce morceau est un vrai moment bien Heavy qui permet à Marco de se lâcher et de distribuer des mediators à tout va ! « Last Time I Saw The Sun » sonne toujours aussi Aerosmith et en fermant les yeux on a l’impression d’être en présence de Steven Tyler et Joe Perry, superbe version de ce titre en tous cas !

On passe brièvement sur « Can’t Take It With You » qui n’est pas mon préféré du dernier album pour rebondir sur « All The Same » qui sonne lui aussi très Aero et permet à John de montrer l’étendue de ses talents de vocaliste. Inutile de s’attarder sur le solo de batterie de Deen car malgré le talent certain du cogneur de Journey, qui a encore envie de subir ce genre de démonstration soporifique en 2018 ? 

La reprise des Stones « Bitch » en version survitaminée comme sur le dernier opus n’a pas l’air du goût de tout le monde et pourtant quel bonheur de réentendre ce morceau fabuleux revitalisé par les Daisies ! Intro à la Peter Frampton pour « With You And I » de « Revolucion », un morceau bien Bluesy et Groovy que ne renieraient pas Bad Company ou Humble Pie.


Mais c’est maintenant l’heure de la présentation des musiciens par MC Corabi. On commence par Marco Mendoza qui en profite pour nous délivrer quelques mesures de « The Boys Are Back In Town » afin de rappeler qu’il a fait partie récemment de la Thin Lizzy Family. Pour Dean Castronovo ce sera une allusion appuyée de John à son passé au sein de Journey et un petit hommage à Kiss via « Rock And Roll All Nite ». Du fait sans doute de ses origines australiennes c’est AC/DC et « Highway To Hell » qui seront à l’honneur pour le fondateur et guitariste rythmique des Dead Daisies, le discret David Lowy. Doug s’emparera du micro et John de la guitare pour un « Smoke On The Water » acclamé par la foule. Quant à Mr Corabi ce sera le Black Sabbath période Dio avec « Heaven & Hell » qui sera revisité sans qu’on comprenne forcément bien le rapport mais ne boudons pas notre plaisir !

La cadence repart ensuite à la hausse avec le très Speed « Mainline » qui emporte tout sur son passage avant le plus Hard & Bluesy « Long Way To Go » qui fait partie des meilleurs morceaux du combo à ce jour. Gros succès assuré avant la reprise désormais traditionnelle du « Midnight Moses » du SAHB, mon moment préféré du concert haut la main comme la dernière fois au Trabendo ! Une pure merveille avec Doug au sommet de son art et John qui sort ses tripes une nouvelle fois avant que le groupe ne quitte la scène…

Il reviendra pour 2 ultimes titres. D’abord « Judgement Day » introduit par Doug à la guitare à double manche dans la lignée de Jimmy Page puis l’autre reprise culte des Dead Daisies à savoir « Helter Skelter »  de qui vous savez pour une version toujours plus Heavy et démoniaque…

Pour ce 4ème passage à Paris les Dead Daisies ont une fois encore frappé très fort et même si le lieu reste modeste on ne doute pas que d’ici peu ces musiciens d’exception fouleront les plus grandes scènes de France et de Navarre pour le bonheur du plus grand nombre. On pourra alors dire qu’au Trabendo en 2016 et 2018 on y était…
Live Report d’Olivier Carle, images : Yann Charles

Merci à Marie Monrose, Sabrina Cohen Aiello, Simon Turgel et Veryshow

 




0 commentaire(s)