Deep PurpleWhoosh!
EarMusic
Note : 4/5
Genre : Pop Rock
Ce nouvel opus du Pourpre Profond était très attendu. Il faut dire que 3 ans se sont écoulés depuis le précédent « InFinite ». Après celui-ci et « Now What ?! » en 2013, le groupe continue sa collaboration avec le légendaire Bob Ezrin à la production et c’est plutôt une bonne nouvelle. Ne se fixant aucune limite musicale, Ian Gillan et ses acolytes continuent d’explorer des rivages inconnus sans pour autant perdre les fondamentaux du Hard Rock qui ont fait son succès…

Steve Morse et Don Airey sont les véritables artisans de cet album. Les guitares de Morse sont toujours aussi affûtées et j’ai retrouvé dans ce nouvel album tout le plaisir que « Purpendicular » avait pu me procurer à l’époque. Quant à Airey, il a trouvé totalement sa place au sein de Purple depuis le départ de Jon Lord et son rôle est prépondérant dans le son de ce nouvel opus. Ian Gillan la joue Cool et ne pousse pas trop sa voix, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Roger Glover et Ian Paice sont relativement sobres eux aussi mais la rythmique demeure efficace et tout en finesse.

Etonnant ce petit clin d’oeil aux tout débuts de la carrière de Deep Purple avec la reprise de « And The Adress » de l’album « Shades Of Deep Purple », à l’époque où ni Gillan ni Glover ne faisaient encore partie du groupe… Seul Ian Paice aura finalement fait le lien entre toutes les formations et était présent à l’époque de ce titre de 1968 écrit par Blackmore et Lord !

Ce « Whoosh ! » plaira sans aucun doute à ceux qui ont aimé le Purple de ces 25 dernières années et tout particulièrement des 2 derniers albums. Ceux qui cherchent un nouveau « Machine Head » ou « In Rock » peuvent passer leur chemin mais ce serait dommage car le groupe de 2020 a su se réinventer et proposer une musique riche et ambitieuse !
Chronique : Olivier Carle

Kdo + vidéos :