French Metal Studied – Chronique par : @lex’’ Psychofétichistefr@ppindingo !’’ Mitr@m
Corentin Charbonnier Editions
Note : 5/5
Genre : Du Metal à toutes les sauces !
Résumé de cet ouvrage : Le principe des Metal Studies ne vous est que peu familier ? Vous n’êtes pas très au fait des avancées des études universitaires sur la musique Metal en France ? Alors ce livre arrive à point nommé. Publié sous la direction de Corentin Charbonnier, Julien Goebel et Émilie Salvat, chercheurs, mais avant tout passionnés de musique Metal, vous y trouverez les versions publiées des mémoires de Master de six anciens étudiants, acteurs émérites de la scène francophone. Participatif, ouvert à tous, vous tenez entre les mains le tout premier ouvrage du genre, chaque étudiant abordant ici des problématiques différentes, mais finalement complémentaires et liées à la scène Metal. Ce travail collectif vient par ailleurs créer un pont entre les universitaires et le grand public. Le statut de la musique Metal en France, l’intérêt des institutions publiques, l’authenticité de ses adeptes, l’histoire des festivals dans l’Hexagone et le profil économique d’un festival du genre sont autant de sujets développés dans cet ouvrage qui passionnera les métalleux, les chercheurs en Metal Studies comme les personnes curieuses ou fascinées par les spécificités de cette scène….

– Vous retiendrez bien que le mot Metal et très sollicité et qu’ici ça cible directement un public averti ! Je ne pense pas qu’il faut absolument intellectualiser Le Metal, je crois bien que ce mouvement contestataire remonte de très loin et qu’il n’y a pas forcément besoin de l’expliquer plus que ça, et ça me parait assez compréhensible que cette musique, aux imageries fortes, suffises pour comprendre que c’est un monde différent, voir atypique. Qui est justement et qui se veut différent de la normalité, l’expliquer, pour qui, pourquoi faire ? Chaque personne doit pouvoir faire son propre avis et ses propres recherches non ?

Il y a des mecs qui s’en foutent complètement, du pourquoi et du comment, que ça marche, du moment qu’ils sont satisfaits par rapport à leurs investissements financiers primaires et d’autres comme moi qui ont toujours voulus savoir et voir l’envers du décorum haut et en couleur…

…Bon, effectivement pour certaines personnes, il est clair qu’il faut leur dire que c’est juste un défouloir et un moyen de sortir de son quotidien à chaque moment de sa convenance (tous âges et tous styles confondus), que cette musique est et restera des sentiments humains, comme le sont dans de nombreux domaines artistiques. Se prendre la tête pendant plusieurs années pour en fait avoir qu’une petite impacte dans une petite minorité qui veut absolument rester dans son cercle d’initiés, là, je ne voie pas trop l’intérêt ?! Surtout que de nos jours plus personne ne lit des livres d’intellectuelles sur les genres musicaux… Ah ! Si ! Bon d’accord !

Ce qui m’a plu dans cet ouvrage, c’est surtout le côté passionner des auteurs, il faut être vraiment Musicmaniacs pour faire un tel ouvrage, ça, c’est indéniable, et ça intéressera sûrement les passionnés de ces styles musicaux (car oui Doctoresse ! Il y en a plusieurs qui fusionnent chaque année !) et en France pays pas très Metal (où l’on cultive davantage le Rap que Le Metal),  je ne pense pas que cet ouvrage révolutionne ce milieu artistique, et surtout en ces jours aussi incertains.

Cependant ceux qui ont un esprit plus ouvert que la moyenne ou ceux qui comme moi sont dans ce milieu depuis longtemps vont apprendre beaucoup de choses importantes sur le sujet. Et là, je dis bien vu les artistes ! Compiler, et réunir toutes les forces vives, bravo, c’est du bon boulot les mecs (et Emilie, SamPandora, Olive, etc.) ! Sortir un livre en pleine pandémie alors là chapeau bas mes furieux ! Et ça fera surement de la bonne lecture pour tous ceux qui n’ont pas Internet ou d’ordinateurs, mais qu’une bonne chaîne Hi-Fi et des tonnes de disques en retards à s’envoyé dans les cages à miel, vu que les productions n’ont jamais cessez d’exister depuis les années… 60’s ! Et surtout, pendant ces confinements successifs (…Putains, de bordel de… Bip !) !

…Bon, je ne vous conseille pas trop, de lire cette œuvre d’art appliquée avec du Metallica, du Slayer, ou du Pantera, ça vous rendrait… Metal Hammer !

Dans French Metal Studied, il y a plusieurs chapitres plus ou moins intéressants… J’ai préféré la partie Festivals qui me renseigne plus sur leurs évolutions, … La partie psychologie des fans m’a plus fait chier qu’autre chose, apprendre que nous sommes tous fétichistes (Ah bon ! … C’est une bonne ou une mauvaise nouvelle ?!), chose qui est évidente depuis la nuit des temps ! Le parallèle effectué entre Le Metal et la religion ne me convainc pas ! Pas besoin d’expliquer ce que tout le monde sait depuis… 1960 ! Voir beaucoup plus tôt avant même les deux guerres mondiales (par les Business Mans anglo-saxons). Passer autant de temps pour dire les mêmes choses, encore et encore, avec des tonnes de références et de re-re-coupages sur les mêmes thèmes, pour vendre d’autres œuvres du passé musicale, bah, bof !

…Bon, je sais, je suis un initié, un athée qui ne pratique que les passions des plaisirs partagées en toutes intelligences et bons sens de l’Entertainment international musical (entre autres) mdr ! 

Je suis tombé dedans post-natale donc effectivement le livre ne m’apporte pas grand-chose de plus que ce que j’ai vécu, en quelques années expériences dans le Show Business et en tant que… ‘’Musicmaniac !’’ Il y a tellement de choses à décrire que je ne pense pas qu’un seul livre pourras l’expliquer… Internet est beaucoup plus riche (les auteurs ont pu puiser d’énormes quantités d’informations dedans justement), pour celui qui veut avoir le maximum de renseignements sur le sujet avec son temps pour pouvoir en comprendre l’essence même de ce que représente Le Metal dans ce monde de… Brutus ! 

En revanche, c’est un bon outil pour commencer à se poser les bonnes questions pour bien se projeter dans la situation de… Créateurs/Créatrices de la musique qui doivent absolument se régénérer pour ne pas mourir en ces troubles moments !

Tout le monde sait bien maintenant, que tout va changer et que tout ce qui aura été établi sera détruit ou changera radicalement ! Des pistes sont données ici, bien vu, mais je suis sûr qu’elles seront brouillées dès que possible. Le problème restera économique et la culture et surtout la musique en France ne sera pas primordiale ! Il y a beaucoup de personnes qui seront obligées de faire autre chose pour vivre… Mais elles aimeront revivre indéfiniment les meilleurs moments de leurs existences et là nous sommes dans le véritable amour passion… Forever !

Messages : La musique et le courant Metal resterons un langage universel, les notes combinées mathématiquement parlent à nos âmes, nos sens, nos envies, nos amours, nos passions, tout a déjà été décortiquer par nos profs de musique, et l’histoire du Rock et du Metal resterons un plaisir de l’esprit humain ouvert, une énième source d’intelligence et de partages…

J’ajouterais que Le Metal est une partie de ma famille et que d’autres courants musicaux en sont d’autres parties, le tout dans un espace-temps qui nous dépasse depuis bien longtemps. Le fait que le plaisir rapport à certains, c’est tant mieux, car rien ne se fait tout seul et surtout sans travaux, je suis bien placé pour le comprendre, et s’il n’y a pas de bonnes personnes organisées, naviguant dans le bon sens, rien n’avance !

Merci beaucoup de le souligner, dans toutes les pages de cet ouvrage d’art appliqué avec passion partager… Partager, partager, partager est la source même de l’humanité solidaire ! Les métalleux sont solidaires, respectueux, cependant rebelles et beaucoup plus nombreux que les gilets jaunes… Mais dans la joie, l’amour et la bonne humeur, c’est super Cool de savoir ça non ?