Kaoru


Dir En Grey @ Paris, au Bataclan, le 23 mars 2024.
Live Report & images par :
@lex ‘’J@p@n Expo 2024!’’ Mitr@m


Ce samedi soir, sur Paris, il fait frais, la pluie et le vent sont de sortie aussi, je sors du métro Oberkampf, direction le Bataclan, en arrivant au coin de la rue Oberkampf, et du boulevard Voltaire, une queue interminable fait l’angle des deux rues, jusqu’à l’entrée, il y a beaucoup de jeunes filles et quelques jeunes couples qui attendent sagement leurs tours pour rentrer dans cette salle mythique. Ce soir, c’est Sold Out, Le Bataclan est rempli comme un œuf.


Shinya


Une fois dans le lieu, je m’arrête un petit moment en regardant à l’horizon le public du Bataclan bien rempli, je repense à tout ce qui c’est passé le 13 novembre 2015 ou j’étais heureusement coincé à l’Hôpital au chevet de ma femme (…Elle m’a sauvé la vie sans le savoir, car j’avais mon Pass photo pour ce concert), je regarde du sol au plafond, pas mal de choses ont été refaits. Moi qui ne suis pas croyant, je fais une petite prière pour rendre hommage à mes amis qui y sont rester sur le beau parquet en bois qui est fait normalement pour les joyeux événements et pour le plaisir des spectateurs, hélas, hier, il s’est passé la même chose à Moscou… Jusqu’où s’arrêtera cette barbarie inutile ? !


DJ Metal


Bref, passons à d’autres choses plus réjouissantes, je me dirige dans la fausse, pour immortalisé le DJ de première partie, il fait tout ce qu’il peut pour faire bouger le public, mais ce n’est pas gagner d’avance, le public est venu pour les japonais de Dir En Grey et le DJ à beau être bon, la foule bougera de temps en temps, surtout vers la fin de son Set, quand il viendra saluer le public avant de partir en coulisse, il reviendra démonter tout son matos et on pourra attendre en longueur, le deuxième plateau, pourtant il était seul avec un ordi portable, quelques branchements, une grande nappe noir sur une table… M’enfin ? !


Toshiya


20 h 30, c’est enfin, noire salle, la musique d’intro, puis les musiciens arrivent, un, pars un, tous avec un Look différent, Kyô le fameux chanteur en dernier, tel un… Marilyn Manson Japonais !


Kyô


Le premier riff arrive et le jeune public explose ! Les morceaux s’enchaînent, avec le gros son qui tue, et les Lights qui vont bien, je vois partout les bananes faciales, le groupe était bien attendu et il a bien été accueilli par ses nombreux fans !

Merci beaucoup, Hugo et Sabrina.


Die